MENU
cocarde française

As 14 - 18

Les as français de la Grande Guerre

Décorations

Profils

René Montrion

11 victoires sûres (dont 2 drachens), 8 victoires probables
Palmarès détaillé »

René Deforges naît dans un hôpital de l’assistance publique à Paris le 7 août 1896, issu des amours illégitimes d’une domestique et d’un bourgeois de Neuilly. Ce dernier finit par reconnaître l’enfant en 1901 et épouse sa mère la même année, l’enfant prenant à cette date le nom de son père, Montrion. Il grandit dans un milieu privilégié et fréquente le collège tout en étant passionné par le vol des pionniers de l’aviation à Issy-les-Moulineaux. Quand survient la déclaration de guerre le jeune homme est à quelques jours de ses 18 ans et n’a pas effectué son service militaire ; pris dans la ferveur patriotique de l’époque il court s’engager pour la durée de la guerre et va se retrouver incorporé comme simple soldat au 108e régiment d’infanterie avec lequel il va servir au front jusqu’au mois d’octobre 1916.

C’est à ce moment qu’il est accepté dans l’aviation militaire où il s’est porté volontaire. Après un passage dans les écoles de pilotage il est affecté avec le grade de caporal à l’escadrille de chasse N 48 au mois le 6 avril 1917 où il est pris en mains par un as, le capitaine Georges Matton, qui va lui apprendre toutes les ficelles du métier de chasseur. L’élève se montre particulièrement doué, puisque 20 jours après son arrivée il remporte sa 1ere victoire homologuée, suivie d’une autre le 18 mai qui lui vaut sa promotion au grade de sergent alors que l’unité est basée dans les Flandres. Dès lors, il va régulièrement augmenter son palmarès, remportant son 5e succès le 22 septembre 1917, puis son 10e le 7 juin 1918 lors des offensives allemandes du printemps qui lui donne le droit de figurer au communiqué – il est alors promu adjudant. Mais il n’aura pas l’occasion de voir cet honneur : après avoir remporté un 11e succès le 17 juin, il tombe le 28 juin 1918 abattu par des Fokker D.VII de protection alors qu’il attaque un Drachen avec plusieurs camarades. Le communiqué aux armées célébrant le nouvel as ne paraît que le 8 juillet…

Sources

- Journal officiel (site Gallica)
- Etat civil
- Site Mémoire des hommes

Palmarès de René Montrion

DateHeureEscadrilleAvion pilotéRevendiquéLieuNotes
1 26-avr-17 N 48 Albatros C Ville-au-Bois Avec Lt Armand Galliot de Turenne et Brig Jean Conan
2 18-mai-17 N 48 Albatros D.III N. Juvincourt Avec Brig Jean Conan
P1 08-août-17 N 48 Albatros D.III Roulers Avec Sgt Martin Trepp (N 12)
3 26-août-17 N 48 Albatros D.III N. Dixmude Avec Adj Gilbert de Guingand
P2 19-sept-17 N 48 Avion O. Ville-au-Bois Avec Sgt Edmond Caillaux
P3 19-sept-17 N 48 Avion Parfondu Avec Cne Jacques Sabattier de Vignolles et Sgt René Dousinelle
4 21-sept-17 N 48 Biplace Festieux-Coutisy Avec Sgt René Dousinelle
5 22-sept-17 N 48 Albatros C NE. Courtecon Avec Sgt René Dousinelle
P4 27-sept-17 N 48 Drachen
6 30-sept-17 N 48 Biplace Chevy
7 30-sept-17 N 48 Albatros C Foret de Pinon Avec Lt Armand Galliot de Turenne
P5 16-oct-17 SPA 48 Avion
P6 24-oct-17 SPA 48 Avion
8 01-mars-18 SPA 48 Biplace Nogent l’Abbesse
P7 11-avr-18 SPA 48 Pfalz D III
9 06-juin-18 SPA 48 Drachen Catigny Avec S/Lt Gilbert de Guingand
10 07-juin-18 SPA 48 Drachen Vezaponin Avec S/Lt Gilbert de Guingand et Adj Edmond Caillaux
11 17-juin-18 SPA 48 Halberstadt CL II Chaudun Avec Adj Edmond Caillaux et Adj Jacques Roques