MENU
cocarde française

As 14 - 18

Les as français de la Grande Guerre

Décorations

Gustave Naudin

6 victoires sûres, 11 victoires probables
Palmarès détaillé »

Gustave Naudin naît le 29 mai 1890 à Corberon, dans une famille modeste de la Côte d’Or où son père exerce la profession de marchand de chiffons. Il réussit plutôt bien son passage à l’école communale sans toutefois obtenir le certificat d’études et entre dans la vie active. Il décide à l’âge de 19 ans de s’engager dans l’armée pour une durée de 4 ans la mairie d’Auxonne au 6e régiment de Hussards encaserné à Meaux. Il y sert avec application de 1909 à 1913 et y obtient le grade de brigadier. Rendu à la vie civile, il exerce le métier de comptable quand éclate la guerre.

Il est alors aussitôt rappelé au 16e régiment de cavalerie légère, où il s’était fait rattacher dans la réserve, et va participer aux premiers engagements avec la première armée française en combattant en Lorraine, participant à l’occupation de Sarrebourg avant de se replier et participer à la bataille de la Mortagne. L’unité va combattre dans la région de Saint-Mihiel durant la bataille de la Marne. Promu au grade de maréchal des logis en mars 1915, Gustave Naudin va encore servir pendant près d’un an dans son régiment. Mais, lassé comme beaucoup de cavaliers par la guerre des tranchées qui rend obsolètes les unités à cheval, va se porter volontaire pour l’aviation et y être accepté le 15 mars 1916 comme élève-pilote.

Il sort breveté des écoles de pilotage sur avion Caudron et n’est pas affecté dans la chasse, mais la reconnaissance à l’escadrille C 224 sur le terrain de Lemmes qu’il rejoint à la fin de l’année 1916 juste après s’être marié à Paris avec sa fiancée. Son escadrille migre au printemps 1917 à Hourges, puis à Bonnemaison dans la Marne en juillet. C’est là qu’il réalise un coup d’éclat : le 12 juillet 1917, aux commandes de son Caudron G 4, il n’hésite pas à plonger dans un groupe de trois appareils ennemis et à permettre à son mitrailleur, le Lt Jean-Marie, de descendre l’un d’eux qui tombe près de Craonne et lui est homologué. Mais la journée n’est pas terminée : reparti pour une autre mission sur les lignes, il est blessé le jour même par un éclat d’obus. Promu au grade d’adjudant le 24 juillet et récompensé de la médaille militaire, ses talents sont jugés mieux employés dans chasse et le 6 octobre 1917 il quitte la C 224 pour regagner le GDE, d’où il rejoint l’escadrille SPA 26 le 16 novembre 1917.
L’unité est une composante du GC 12 dit « des Cigognes » et stationne dans les Flandres. Naudin va très vite s’y distinguer, ouvrant son score de chasseur dans l’Aisne le 29 décembre 1917 en descendant un avion à Châlons sur Marne à bord de son SPAD XIII. Il va dès lors régulièrement augmenter son score et remporter des victoires dont la majorité ne sera pas homologuée. C’est à l’occasion des offensives allemandes de printemps que son tableau de chasse s’envole, entre les mois de mars et septembre 1918 pour totaliser 6 victoires confirmées et 11 probables. Cependant, il ne verra pas l’armistice aux commandes de son SPAD : le 29 septembre 1918, alors qu’il mitraille une colonne de troupes allemandes en retraite, une balle venue du sol lui brise le pied droit. Il a la force revenir poser son appareil sur le terrain de la Noblette mais la guerre est pour lui terminée.

Opéré du pied, il ressortira de l’hôpital avec le gros orteil inerte et les autres orteils souffrant de raideur. Réformé, il retourne à la vie civile et se trouve une situation d’industriel durant l’entre-deux guerres. Cependant son état de santé, dû à sa blessure au pied sera une source constante de soucis. Obtenant une pension d’invalidité temporaire de 20 % par une commission de réforme du 30 novembre 1920, sa pension sera constamment révisée et passera à 60 % en 1938 après qu’il ait été obligé de se faire opérer pour une ablation des orteils.

Cependant, bien que mutilé, il reste un grand patriote puisque malgré sa réforme il contracte un engagement volontaire pour la durée de la guerre le 14 décembre 1939, où il est repris avec des galons d’adjudant-chef et admis dans le personnel non naviguant de l’armée de l’air. Affecté au bataillon de l’air n°110, il va être nommé au grade de sous-lieutenant de réserve le 1er mai 1940 et affecté le 14 du mois à la BA 117, au détachement d’Amboise. C’est là qu’il assistera à la défaite et va être démobilisé peu après l’armistice, déclarant se retirer sur la commune de Jauzé, un petit village de la Sarthe.

Mais la guerre n’est pas terminée pour lui… Subissant l’occupation et brulant de rejoindre la lutte, ses sympathies vont immédiatement vers la résistance. Pendant la libération, il rejoint le 20 août 1944 les FFI du maquis de Verneuil, et la 31e demi-brigade de l’Yonne avec le grade de lieutenant. Il est transféré dans l’armée régulière le 30 septembre 1944 date à laquelle il s’engage pour la durée de la guerre au 1er régiment du Morvan. Nommé capitaine à titre honoraire, il va être muté le 1er mars 1945 au 27e régiment d’infanterie sans doute à un poste administratif ou d’encadrement. Nommé responsable de l’organe liquidateur des régiments du Morvan et de Franche-Comté le 15 mars, il sera démobilisé par la compagnie 101/8 du train le 3 novembre 1945 et va se retirer dans sa Côte d’Or natale sur la commune d’Epoisses.

Toujours soumis à ses problèmes de santé causés par son pied (sa pension d’invalidité est portée à 80% en 1960), il va s’éteindre à 87 ans le 16 avril 1978 sur la commune de Roeschwoog, dans le Bas-Rhin.

Sources

- Registre matricule bureau Auxonne – Classe 1910 n°815

Palmarès de Gustave Naudin

1 12-juil-17 17h50 C 226 Caudron G.4 Avion Craonne {{}}
2 29-déc-17 SPA 26 SPAD XIII n°5737 Avion Châlons-sur-Marne
P1 22-mars-18 SPA 26 SPAD Biplace Reims Avec Sgt Aimé Vincent et Adj Jean Dedieu
P2 02-avr-18 SPA 26 SPAD Fokker Dr.I S. Montdidier
P3 18-mai-18 SPA 26 SPAD Biplace Framicourt Avec Lt Jacques Puget et Lt Xavier de Sevin
P4 18-mai-18 SPA 26 SPAD Chasseur Framicourt Avec Lt Jacques Puget et Lt Xavier de Sevin
3 20-mai-18 11h10 SPA 26 SPAD Avion Onvillers
P5 01-juin-18 SPA 26 SPAD Avion Montdidier
4 11-juin-18 16h45 SPA 26 SPAD Chasseur Mortemert / Rollot
5 28-juin-18 SPA 26 SPAD Chasseur Bois de Fay Avec Lt Jean Dombray
6 31-juil-18 19h40 SPA 26 SPAD Albatros D Gratibus Avec Adj Justin Usse et Sgt Aimé Vincent
P6 31-juil-18 19h40 SPA 26 SPAD Albatros D Maresmontier Avec Adj Justin Usse et Sgt Aimé Vincent
P7 09-août-18 SPA 26 SPAD Avion S. Mortemer
P8 17-août-18 SPA 26 SPAD Avion Carrepuis
P9 30-août-18 SPA 26 SPAD Avion Bois de Chaptire
P10 16-sept-18 SPA 26 SPAD Fokker D.VII Ornes-Gonesse
P11 26-sept-18 SPA 26 SPAD Avion Grateuil